Il s'agit, je crois, du premier Hitchcock que j'ai jamais vu, et il reste pour l'instant dans mes préférés. Les deux parties qui le composent pourraient presque composer chacune un long métrage, tant la narration rend l'intrigue passionnante. Inutile de ressasser des lieux communs sur l'utilisation combinée du traveling arrière/zoom avant ou sur l'utilisation des effets de lumière (dans le rêve par exemple), tout semble génial dans ce film ;) . Après avoir revu le film, j'ai fait quelques recherches et j'ai retrouvé ce lien, ou on revient sur les lieux de San Francisco 45 ans après.