le Weblog de Tanguy

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dimanche, 10 janvier 2021

Netflix

Il y a quelques mois de cela, j’ai lâché mon abonnement OCS pour Netflix (en grande partie parce que j’avais vu la plupart des films qui m’intéressaient sur ocs. En me disant que j’y reviendrais sans doute). L’offre est très fournie sur netflix, mais la qualité est assez variable. Les films de cinéma sont un peu anciens pour une plateforme de streaming et le choix assez restreint. J’ai quand même revu avec plaisir Baisers volés (il y a une bonne sélection de films de Truffaut) , Les vestiges du jour de James Ivory, et Logan Lucky de Soderbergh.
Côté séries : Je regarde en ce moment Equinox, une série danoise. Ce n’est pas ce que j’ai vu de mieux mais c’est plutôt bien fait. Je viens de terminer Kingdom, une série sud-coréenne qui se passe au XVIe siècle, avec des zombies. Le jeu de la dame est bien fait, même si le scénario est un peu convenu. J’ai beaucoup aimé Dark Crystal : age of resistance, qui ne fait pas honte au film original. Mais la grosse claque vient de The haunting of Hill House, au scénario assez élaboré, une très bonne surprise. Par contre j’ai été déçu par la deuxième saison, lointaine adaptation du “Tour d’écrou” d’Henry James. Il vaut mieux, à mon avis, se pencher sur la version de Clayton, “Les innocents”.

Jeudi, 29 octobre 2020

Adieu les cons ( A Dupontel, 2020 )

J’ai bien aimé. Ce n’est pas le film de l’année, mais c’est drôle, plaisant ; je n’ai pas vu le temps passer.

Vendredi, 23 octobre 2020

Drunk ( Thomas Vinterberg, 2020 )

Les films de Thomas Vinterberg sont rarement décevants, il en est de même pour celui-ci. J’ai beaucoup aimé (le pitch ne donnait pourtant pas forcément envie, mais encore une fois c’est réussi).

Jeudi, 15 octobre 2020

[ AJF 2020 ] Les voyageurs de l'espace + Corneloup & Molard Quartet

Retour au Vauban (j’adore cette salle) pour le dernier concert du festival. En première partie, les Voyageurs de l’espace. C’était un peu… space. Avec Didier Petit (violoncelle), Claudia Solal (chant) et Philippe Foch (batterie). C’était quand même sympathique, une fois la première surprise passée. Ensuite c’était le quartet de Jacky Molard (violon) et François Corneloup (sax baryton), accompagnés de Catherine Delaunay (clarinette) et de Vincent Courtois (violoncelle). Juste grandiose.

[ AJF 2020 ] Rhoda Scott & Ladies all stars

Encore du pur bonheur, cette fois-ci au Quartz. Rhoda Scott (orgue Hammond) jouait avec Julie Saury (batterie), Lisa-Cat Berro (sax alto), Sophie Alour (sax ténor), Airelle Besson (trompette), Géraldine Laurent (sax alto), et Céline Bonacina (sax baryton). Un grand moment, porté par une musique énergique.

Mercredi, 7 octobre 2020

Atlantique Jazz Festival 2020 : S. Domancich & S. Goubert + You

Quel bonheur de retourner voir un concert de jazz après les mois de privation dûs à la crise sanitaire. Hier soir, le concert démarrait fort avec Sophia Domancich (piano) et Simon Goubert (batterie). C’était fabuleux de retrouver ces deux artistes virtuoses. Ensuite c’était le trio You, mené par la batteuse Héloise Divilly, accompagnée d’Isabel Sörling (chant) et de Guillaume Magne (guitare). J’ai eu un peu plus de mal à accrocher aux premiers morceaux, mais le concert a ensuite gagné en énergie.
macorlan_goubert_domancich.jpg

Dimanche, 6 septembre 2020

Tenet ( Christopher Nolan, 2020 )

J’ai vraiment eu l’impression de voir un décalque d’Inception. Le film reste quand même distrayant.

Dimanche, 30 août 2020

Petit Pays ( Eric Barbier, 2020 )

J’ai trouvé sur le génocide ce film sur le génocide au Rwanda en 1994 plutôt bon. Il y a des scènes assez dures.

Dracula ( Francis Ford Coppola, 1992 )

Ressorti en ces temps de vaches maigres cinématographiques. Même si je le connais quasi par coeur, il faut reconnaître la maîtrise de Coppola à la mise en scène. Très bon.

Madre ( Rodrigo Sorogoyen, 2019 )

Un drame / thriller franco-espagnol, que j’ai trouvé intéressant. La première scène est fabuleuse (un suspense construit autour d’une conversation téléphonique). Le film devient ensuite plus “classique” mais tout de même intéressant.

Dimanche, 23 août 2020

Family romance, LLC ( Werner Herzog, 2020 )

J’ai trouvé le film décevant. Le sujet de départ est original, mais passé les premières minutes l’histoire devient vaine, à mon avis.

Vendredi, 21 août 2020

Ligh of my life ( Casey Affleck, 2019 )

J’ai été agréablement surpris. Casey Affleck prend son temps pour raconter son histoire mais le rythme est bien maitrisé, et le film passe comme une lettre à la poste.

Dimanche, 9 août 2020

L'infirmière ( Kôji Fukada, 2019 )

J”ai été un peu déçu. Le film est loin d’être mauvais, mais j’ai trouvé la narration inutilement compliquée. A revoir sans doute, peut-être que je n’étais pas d’humeur ou pas assez concentré.

Samedi, 25 juillet 2020

Lucky strike ( Kim Yong-Hoon, 2020 )

Je suis vraiment en retard dans mes billets, cela fait déjà une semaine… J’ai trouvé ce film coréen intéressant. Certaines scènes sont assez violentes, donc à ne pas mettre devant tous les yeux.

Jeudi, 9 juillet 2020

Brooklyn Secret ( Isabel Sandoval, 2019 )

Je ne m’attendais pas à ça, mais j’ai trouvé le film intéressant.

L'ombre de Staline ( Agnieszka Holland, 2019 )

Vu jeudi dernier. Après cette longue période de confinement et de privation de cinéma, ça a fait du bien de retourner dans une salle obscure. J’ai bien aimé le film.

Jeudi, 12 mars 2020

Dark Waters ( Todd Haynes, 2020 )

J’ai trouvé le film très efficace. Une bonne surprise. Je pense que je vais réviser les autres films de Todd Haynes ;)

Vivarium ( Lorcan Finnegan, 2020 )

L’idée de départ est brillante. Le film s’essouffle un peu dans la deuxième moitié, mais reste tout de même réjouissant.

Lundi, 2 mars 2020

Magma, 50 ans (à Penmarc'h)

Je connaissais le groupe uniquement de nom. Musicalement, c’est énorme. J’ai même du mal à comprendre comment les musiciens s’y retrouvent. Après, j’ai eu un peu de mal à rentrer dans le concept (beaucoup de parties vocales interprétées en… Kobaïen, la musique est apparemment narrative mais je n’avais pas vraiment les clés pour tout comprendre). Cela reste un concert monumental.

Dimanche, 23 février 2020

Jojo Rabbit ( Taika Waititi, 2020 )

J’ai bien aimé, mais le sujet est assez sensible et j’ai trouvé par moments le traitement un peu ambigu.

- page 1 de 44